Sélectionner une page

Plusieurs personnes ratent l’occasion de savourer pleinement les vins de Dunham parce qu’ils ignorent comment s’y prendre pour aboutir à une dégustation réussie. En effet, la dégustation des vins de Dunham requiert principalement deux étapes que nous aborderons dans ce billet. 

Bien déguster les vins de Dunham nécessite, en amont, une certaine mise en condition (température du vin, choix des verres, heure de dégustation, etc.), et en aval un procédé assidu, avec l’intervention de plusieurs organes comme les yeux, le nez, la bouche.

Si les vins de Bourgogne et les vins de Bordeaux sont célèbres, il n’en demeure pas moins des vins de Dunham, qui ne laissent aucun sommelier indifférent. Légers, prestigieux et uniques, ces vins de la région de Dunham au Québec font la fierté des cépages et vignerons des terroirs québécois.  

Sans plus perdre de temps, découvrez, dans cet article, les différentes étapes pour bien déguster les vins de Dunham. 

Bien se préparer pour réussir pleinement la dégustation des vins de Dunham 

Les vins de Dunham ont autant de prestige que les vins bordelais des vignes de Bordeaux. Vins blancs ou vins rouges, ces vins dégagent des arômes naturels et des saveurs envoutantes. Ils proviennent des cépages et des vignobles de la région viticole de Dunham. On y retrouve plusieurs appellations de grands vins, grands crus et millésimes.

La dégustation de vins des domaines viticoles de Dunham suit plusieurs étapes de préparation. La première consiste à bien choisir l’endroit dans lequel vous dégusterez les vins de Dunham. Nous vous conseillons d’opter pour un emplacement bien éclairé. De plus, la température doit être correcte, et le lieu doit être le plus propre que possible. En effet, en cas de présence d’odeurs nauséabondes, vos capacités olfactives pourraient ne pas apprécier le vin à sa juste valeur. 

Ensuite, vous devez choisir un verre approprié à la bonne dégustation des vins de Dunham. En réalité, la taille et la qualité des verres utilisés sont des facteurs déterminants pour déguster convenablement les vins de Dunham. Ainsi, nous vous recommandons les vers de grande taille. 

Ces types de verres favorisent une meilleure oxygénation et donc une meilleure dégustation du vin. Toutefois, assurez-vous que les verres choisis pour la dégustation soient propres et irréprochables. 

Par ailleurs, évitez strictement la consommation des produits au goût fort et relevé avant de déguster le vin. Ainsi, les produits tels que le café, le tabac, les dentifrices et les produits mentholés sont prohibés avant la dégustation des vins de Dunham.

De plus, nous vous conseillons d’éviter les parfums et les rouges à lèvres. Ces substances peuvent, en effet, fausser votre perception lors de la dégustation des vins effervescents. 

La dégustation proprement dite des vins de Dunham : tout savoir sur la méthode de dégustation 

Vos organes sensoriels sont vos meilleurs alliés pour bien déguster les vins de Dunham. Vins rosés, vins fruités, vins liquoreux, vins aromatiques, vins moelleux ou millésime, vos organes de sens vous permettront de bien les déguster.

En effet, vos yeux sont les premières armes dont vous disposez pour réussir vos dégustations des vins. Pour ce faire, commencez par vous servir de vos yeux pour admirer tendrement le contenu de votre verre. En quelle couleur se présente mon vin ? Voilà, en effet, la question que vous devez vous poser d’entrée de jeu.

La robe de votre vin Dunham peut vous donner une idée plus ou moins précise du vignoble ou du terroir de sa production. L’examen visuel permet également de définir la concentration d’alcool du vin. De plus, le fait d’observer attentivement les vins de Dunham permet d’avoir des informations sur l’âge de la bouteille ou des caves. En effet, la robe ou la couleur du vin évoluent en fonction de l’âge de ce dernier.

Par exemple, un vin blanc revêtant des reflets argentés est certainement âgé de deux années au maximum. L’examen visuel du vin est également une belle occasion pour contempler les larmes des vins de Dunham.

Les larmes du vin ne sont rien d’autres que les traces laissées par le vin au bord du verre, lorsque vous inclinez ce dernier. Cela permet de mesurer le niveau de présence de sucres dans le vin que vous tenez entre vos mains. Cette pratique est particulièrement concluante sur les vins blancs secs.

Après l’examen visuel du vin, c’est le moment d’employer vos nez pour bien déguster votre vin. Ici, on distingue l’étape du premier nez et l’étape du second nez. 

Au niveau de l’étape du premier nez, les dégustateurs doivent sentir le vin sans l’aérer. Concrètement, le premier nez permet de repérer les défauts de votre vin. Au niveau du second nez, le dégustateur peut enfin sentir le vin et l’aérer. Cela lui permettra de reconnaître les arômes présents dans la composition du vin de Dunham. 

En effet, le deuxième nez permet de distinguer trois familles d’arômes à savoir : 

  • Les arômes primaires qui sont le fruit du cépage et de l’environnement floral du vignoble ou des zones viticoles ;
  • Les arômes secondaires qui résultent de la fermentation du vin ; 
  • Les arômes tertiaires qui proviennent de l’élevage, de la vinification et des vendanges du vin.

Juste après l’étape du nez, c’est le moment d’entrer dans la phase décisive de la dégustation des vins de Dunham. Appelée examen gustatif, cette étape met la bouche à l’œuvre.

Pour réussir cette étape, vous devez bien tenir votre verre en le prenant par le pied. Ensuite, rapprochez progressivement le verre de vin de votre nez, et laissez cette merveille vous emporter dans son monde paradisiaque. Mettez le vin dans votre bouche et faites-le tourner pendant quelques secondes. 

Vous avez la possibilité d’aspirer de l’air pendant que vous buvez votre vin. Cette attitude permet de révéler intégralement les arômes contenus dans le vin. Au cours de cette étape, vous devez prêter attention à des aspects tels que : la puissance du vin, l’acidité et l’évolution des saveurs en bouche.

Accord mets et vins pour une dégustation réussie 

La bonne réussite de la dégustation des vins de Dunham repose également sur le choix des mets en fonction du type de vin. Comme vous devriez déjà le savoir, il n’est pas recommandé d’associer un vin à un plat qui lui est incompatible. Vous risquez, en effet, de passer allègrement à côté de la dégustation du vin de Dunham.

À titre illustratif, si votre vin de Dunham est particulièrement sucré, il est conseillé d’opter pour un bon plat de foie gras en guise d’accompagnement. Si c’est le vin blanc sec de Dunham (quelle que soit son appellation) que vous dégustez, choisissez un repas adapté comme les huitres.

Par ailleurs, si c’est le vin blanc ou le vin mousseux qui s’invite au menu de votre dégustation, de bons fruits de mer sont de mise. Pour le vin rouge, un délicieux plat de chapon vous plongera dans une dégustation amplement réussie. 

Nous voici à la fin de cet article sur la bonne dégustation des vins de Dunham. En espérant qu’il vous sera d’une grande utilité, nous tenons à répondre à deux questions suscitant assez d’intérêt. Quelle est la différence entre boire et déguster un vin ? Pourquoi le vin est rouge ou blanc ? Pour la première question, cette citation d’Alexa Bourniquel tient lieu de réponse parfaite « Déguster, à la différence de boire, est une affaire de plaisir ». En ce qui concerne la deuxième question, la couleur du vin provient du processus de macération des peaux de raisins dans le jus en phase de fermentation.