Sélectionner une page

Avec une telle diversité de cépages et de styles sur le marché mondial du vin, passer au crible la myriade d’options peut ressembler à une corvée. Que vous ayez déjà une idée des vins que vous allez associer au dîner à plusieurs plats de ce soir ou que vous commenciez tout juste à explorer les différences entre les styles du Nouveau Monde et de l’Ancien Monde, un bon point de départ est de demander l’aide du personnel.

Le personnel du magasin de vin connaît généralement son stock sur le bout des doigts et peut vous aider à choisir un excellent vin. Il pourra peut-être vous recommander un grand millésime de votre région préférée ou même vous faire découvrir un cépage que vous n’avez jamais essayé auparavant. N’hésitez pas à demander de l’aide ; la plupart des employés seront ravis de partager leurs connaissances et de vous aider à trouver la bouteille parfaite.

Que vous soyez pressé entre deux rendez-vous ou que vous vous arrêtiez pour parcourir les allées, suivez ces trois conseils la prochaine fois que vous achèterez du vin pour profiter au maximum de votre expérience – et pour ramener à la maison une bouteille que vous aimerez vraiment.

Sachez quels arômes vous aimez (et n’aimez pas)

Même si vous ne savez pas exactement ce que vous recherchez dans un vin, pensez aux saveurs que vous préférez généralement ou pour lesquelles vous êtes d’humeur. Êtes-vous un grand amateur de mûres et de chocolat ? Les poires sont-elles votre fruit préféré ? Il y a de fortes chances que vous puissiez trouver un vin présentant ces profils aromatiques. C’est aussi une bonne idée de vous procurer une roue des arômes du vin et de vous entraîner à identifier les saveurs dans votre verre.

Il existe toutes sortes de moyens d’élargir votre connaissance du vin et de savoir ce que vous aimez. Assistez à des dégustations gratuites, étudiez et soyez attentif à ce que vous dégustez. Lorsque vous ferez vos achats, vous serez en mesure de demander un vin aux saveurs que vous appréciez déjà.

Peaufinez votre jargon du vin

Si vous venez armé de quelques mots-clés du jargon du vin, le personnel pourra mieux vous aider à trouver ce que vous aimez. Avant de faire vos achats, apprenez ces termes pour décrire ce que vous voulez :

Sec : On croit souvent à tort que le terme “sec” fait référence à la sensation de plissement que l’on ressent dans la bouche avec certains vins rouges (cette sensation est causée par les tanins). La sécheresse signifie en fait qu’il ne reste pas de sucre notable après la fermentation. La majorité des vins que l’on trouve sur les étagères des magasins sont secs, comme le Pinot Grigio, le Merlot, le Pinot Noir, le Chardonnay et de nombreuses autres variétés plus connues qui ne sont pas sucrées au goût.

Doux : Cela signifie qu’il reste du sucre dans le vin. Les vins doux non-desserts sont généralement moins alcoolisés car ils n’ont pas pu fermenter complètement. Un conseil : si vous n’aimez qu’un soupçon de douceur, demandez un vin “demi-sec”. Les vins doux comprennent des cépages comme le Gewurztraminer, le Moscato, le Riesling à récolte tardive et le Zinfandel blanc.

Tannique : Les tanins se trouvent dans la peau et les pépins des raisins et peuvent donner à votre bouche une sensation de sécheresse. Si vous n’aimez pas un vin tannique, veillez à être précis, plutôt que de demander un “rouge non sec”, car vous pourriez repartir avec un vin de dessert sucré. Les vins rouges particulièrement tanniques peuvent inclure le Cabernet Sauvignon, le Malbec et la Syrah. Les vins rouges peu tanniques comprennent le Pinot Noir et les vins de la région du Beaujolais en France, qui sont généralement faits à partir de raisins Gamay.

Fruité : Il s’agit d’une distinction importante à faire avec le terme “doux”. Si vous aimez les saveurs juteuses, mais pas le sucre dans votre vin, demandez des options “fruitées”. Les vins rouges fruités mais secs comprennent le Merlot, le Zinfandel et le Shiraz australien. Les blancs fruités mais secs peuvent inclure le Sauvignon Blanc et le Viognier.

Floral : De même, de nombreux vins blancs peuvent présenter une qualité florale, semblable à un parfum, que le cerveau peut confondre avec un goût sucré. Bien qu’il n’y ait pas de sucre, si vous n’aimez pas les saveurs plus sucrées, il est préférable d’éviter les variétés florales. Le Gamay et le Frappato sont de bons exemples de vins rouges floraux (mais secs), tandis que le Moscato et le Gewurztraminer (qui existent en version sèche et douce) sont de bons exemples de vins blancs floraux.

Donnez des détails sur l’occasion

L’occasion est importante pour plusieurs raisons, alors assurez-vous de dire à votre vendeur pour quelle occasion vous achetez le vin.

Le vin est-il destiné à une simple sortie entre amis ? Un pique-nique dans le parc ? Accompagnera-t-il un repas ? S’agit-il d’un cadeau pour quelqu’un dont vous ne connaissez pas très bien les goûts ? Toutes ces questions vous aideront à choisir le meilleur vin à ramener chez vous.

La bonne nouvelle, c’est qu’en matière de dégustation de vin et de shopping, c’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Plus vous goûterez de vins avec discernement, mieux vous saurez discerner ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas, ce qui vous permettra d’acheter des vins plus intéressants. Vous deviendrez l’invité que tout le monde veut inviter à dîner.

Êtes-vous déjà l’acheteur de vin par excellence dans votre cercle social ? Partagez vos propres conseils et astuces d’achat dans les commentaires !